Film "Titicut Follies" de Frédérick Wiseman

Dans le cadre du cycle"*la Folie à l'image*"
Ce documentaire montre la vie quotidienne des patients détenus dans l’unité carcérale psychiatrique de l’hôpital de Bridgewater. Les conditions de vie des patients sont déplorables. Ils subissent le harcèlement verbal et physique de la part du personnel de l’administration, soignants et gardiens.
Un débat suivra, animé par Bruno Boussagol et Frédéric Gelly.

Bridgewater (Massachusetts), 1967. Frederick Wiseman tourne Titicut Follies, son premier film, dans une prison d’État psychiatrique et atteste de la façon dont les détenus sont traités par les gardiens, les assistants sociaux et les médecins à l’époque. Ce qu’il révèle a valu au film d’être interdit de projections publiques aux États-Unis pendant plus de 20 ans. Témoin discret et vigilant des institutions, Frederick Wiseman pose, avec Titicut Follies, les bases de ce qui fait son cinéma depuis 50 ans.

Ce documentaire montre la vie quotidienne des patients détenus dans l’unité carcérale psychiatrique de l’hôpital de Bridgewater. Les conditions de vie des patients sont déplorables. Ils subissent le harcèlement verbal et physique de la part du personnel de l’administration, soignants et gardiens.

La projection est suivie d’un débat animé par Bruno Boussago- Metteur en scène avec Frédéric Gelly Médecin Psychiatre au Centre Hospitalier e Sainte-Marie

Le Cycle "la follie à l'image" est organisé la Ligue des Droits de l’Homme, les CEMEA, le groupe Humapsy de l’Université Populaire et Citoyenne 63,
  Les Amis du Temps des Cerises, le collectif «Parce qu’on est là»

Cinéma Le Rio

Ajouter un commentaire