A-t-on le droit de mentir ?

Le film d’Orson Welles a été présenté comme  « une méditation sur la frontière entre le bien et le mal ». La projection au Rio le 16 octobre, sera suivie le 6 novembre à 18h30 d’une séance de discussion-débat qui introduira au cycle de séances sur la philosophie morale donné par Jacques Doly. En effet, méditer sur la frontière du bien et du mal conduit inéluctablement à l’une des questions les plus inquiétantes pour la philosophie morale : un mal pourrait-il être la cause d’un bien et un bien pourrait-il avoir pour conséquence un mal ? Cette question sera traitée à la lumière de la controverse entre Benjamin Constant et Emmanuel Kant sur le droit de mentir.

Ajouter un commentaire