A-t-on le droit de mentir ?

Le film d’Orson Welles, projeté au cinéma Le Rio le 16 octobre dernier, a été présenté comme  « une méditation sur la frontière entre le bien et le mal ». Une discussion-débat sur le film s'est tenue le 6 novembre au centre Richepin à laquelle ont participé 35 personnes.

Ce film et ce débat ont introduit le cycle de séances sur la philosophie morale donné par Jacques Doly. En effet, méditer sur la frontière du bien et du mal conduit inéluctablement à l’une des questions les plus inquiétantes pour la philosophie morale : un mal pourrait-il être la cause d’un bien et un bien pourrait-il avoir pour conséquence un mal ? Cette question est traitée à la lumière de la controverse entre Benjamin Constant et Emmanuel Kant sur le droit de mentir.

Enregistrement audio de la séance : ici.

Enregistrement vidéo de la séance : ici.

Ajouter un commentaire