Séance du 28 mars 2017

Le mardi 28 mars au centre Jean-Richepin l'association Les Rencontres Philosophiques Clermontoises ont tenu la sixiéme et dernière séance de l'atelier intitulé  Hannah Arendt : penser le totalitarisme.

Jacques Doly qui est en charge de cet atelier est revenu sur la conclusion de l'ouvrage Les origines du totalitarisme (1951). Le totalitarisme est l'institution d'une société absolument inhumaine. Qu'est-ce alors que la condition humaine? La réponse à cette question sera chercher  en référence à un autre livre de H. Arendt, La condition de l'homme moderne(1958)  où sont définies et distinguées les trois grandes dimensions de la condition humaine : le travail, l'oeuvre et l'action.  

Enregistrement de la séance : 2017-03-28