Séance du 6 décembre

Les droits de l’homme face à l’expérience totalitaire

                La proclamation des droits de l’homme, conquête de la philosophie des Lumières,  a été sans cesse bafouée pendant le court XXèmesiècle (1914-1989) de sorte que H. Arendt a pu aller jusqu'à affirmer la fin des droits de l’homme.

                Pourquoi cette expression paradoxale alors qu’à la suite de l’implosion de l’URSS la philosophie politique libérale a vu dans les droits de l’homme, leur reconnaissance et leur mise en œuvre, le moyen et le but de toute société politique. Expression en effet paradoxale à première vue puisque si les droits de l’homme sont bafoués c’est qu’ils existent et qu’ils doivent donc être respectés.

                H Arendt nous invite à approfondir notre réflexion en posant la question ultime : qu’est-ce qui confère à un homme le droit d’avoir des droits ?

 

Texte de référence : H Arendt L’impérialisme, ch. 5 Le déclin de l’Etat-nation et la fin des droits de l’homme.

 

 

Enregistrement de la séance :

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau