Cycle Modernité

« Qu’est-ce que la Modernité ? » est le titre général donné à un ensemble de six séances (les séances ont lieu le mardi de 18h30 à 20h30, centre Jean Richepin). On commencera par une séance consacrée à Stéphan Zweig, à l’auteur de « Erasme, grandeur et décadence d’une idée » (1934), « Conscience contre violence, Castellion contre Calvin (1936), « Le monde d’hier » (1941), « Montaigne » (1942), ce dernier titre étant écrit juste avant son suicide.

  La montée du nazisme et du fascisme est pour S. Zweig l’occasion de dresser le constat de la faillite historique de l’idéal humaniste européen élaboré aux débuts des Temps Modernes. D’où son retour à Erasme et à Montaigne.

  Au Moyen-Age, l’Europe existait sous la forme de la Chrétienté. Mais celle-ci, après avoir été le ciment des peuples devient, avec l’avènement de la Réforme (1530, Diète d’Augsbourg) facteur de désunion, de discorde. D’où la question : comment envisager une forme de société qui permette aux hommes de sortir de la guerre civile, « le plus grand des maux » (Pascal) ? Faut-il poursuivre un idéal de justice, s’il s’avère que « la justice est sujette à dispute » (Pascal) ou faut-il, pour obtenir la paix, en rabattre sur l’idéal de justice… quitte à susciter d’autres facteurs de dissensus ?

  C’est à cette question, elle ne sera pas la seule -, qu’on va s’intéresser en lisant Erasme, Montaigne et Pascal.

                                                        Alain Mallet

Juste  un conseil à celles et ceux qui auraient l'intention de participer aux séances "Erasme, Montaigne, Pascal" : ils (elles) apprécieraient d'autant mieux ce qui se dira qu'ils (elles) auraient lu, de Stephan Zweig:
- Soit "Erasme, grandeur et décadence d'une idée".
- Soit "Conscience contre violence, Castellion contre Calvin".
  Ce sont deux ouvrages qui se lisent avec plaisir, et qui soulevent des problèmes intéressants et toujours actuels (raison, humanisme, Europe, fanatisme, populisme...). Les deux existent en "Livre de poche".   Bien sûr, on peut participer aux séances sans avoir lu ces textes (... ou éventuellement les lire après).