Machiavel

Séance du mardi 22 mai : un portrait inhabituel, par Alain Mallet

Plutôt que de nous référer au Prince, on commentera quelques lettres adressées par Machiavel à son ami Vettori. On verra comment Machiavel qui conseille  de se conduire en politique comme un lion ou mieux encore comme  un renard, modifie complètement sa manière de se rapporter au temps et à l’action dès lors qu’il a rencontré une renarde.

On ne va pas, aujourd’hui, s’intéresser à la dimension politique de l’œuvre de Machiavel, mais plutôt à une partie de sa correspondance, celle qu’il a entretenue avec son ami Vettori. La lecture de quelques-unes de ces lettres va nous permettre de nourrir notre réflexion sur des points tels que :
-Le rapport au temps.
-La place des livres.
-L’amitié.

On découvrira un Machiavel quelque peu différent de celui auquel on est habitué. On verra cependant que le Machiavel qui a écrit ces lettres est le même, quant à la tournure d’esprit, que celui qui, en même temps, écrivait Le Prince. 
Il n’est donc pas inutile de rappeler succinctement quelques aspects essentiels de la pensée politique et morale de Machiavel, les aspects utiles à la compréhension de sa correspondance avec Vettori.  


Deux parties donc :
-1) Rappel de quelques aspects de la pensée politique de Machiavel, exposée dans Le Prince.
-2)Analyse de quelques-unes des lettres de Machiavel adressées à Vettori.

Le texte de la séance : MachiavelMachiavel (434.64 Ko)

Ajouter un commentaire